Chroniqueslunenoiret01

• Scénario : Froideval, François
• Dessin : Ledroit, Olivier
• Couleurs : Ledroit, Olivier
• Sortie : 06/11/1998
• Editeur : Dargaud

Synopsis

Au centre de l’empire se trouvait l’oracle…et un jour sa voix annonça la venue de celui qui allait bouleverser le monde. Voici son histoire et celle des ses compagnons. Barbares et guerriers, canailles et mercenaires…et celle du terrible chien de guerre à qui l’empereur confia la mission de les détruire de peur que les ténèbres…

 

Mon avis

wismerhill

Wismerhill

Les chroniques de la lune noire est une des sagas héroic fantasy les plus connues dans l’univers de la BD. J’ai découvert il y a très longtemps cette série totalement par hasard au détour d’une brocante. J’avais réussis à mettre la main sur deux tomes à prix cassé et je suis rentré direct pour les lire. J’ai été charmé par cet univers qui me rappela mes parties de jeu de rôle papier entre potes sur Donjons et Dragons. Ce premier tome est surtout un album d’introduction, on y découvre les premiers pas de Wismerhill, un jeune chevalier demi-elfe dans l’empire de Lyhnn. Il parcourt son chemin sur lequel il rencontre des personnages très différents qui vont se lier à son destin. L’Oracle avait prédit à l’Empereur la venue de celui qui mettrait fin à son règne et on devine qu’il s’agit bien de Wismerhill.

Même si au niveau de l’univers, des races, de la magie et des personnages on reste sur de la fantasy classique, on apprécie énormément les aspects sombres, cyniques et non manichéens des protagonistes. Wismerill ne sait rien sur son propre passé ou sur son identité mais il va rapidement montrer qu’il ne fait pas partie du commun des mortels. Il possède une énorme puissance magique probablement héritée et entretient une relation mystique avec certaines forces divines élémentaires. Ses compétences martiales peu efficaces au début vont se développer au fil des entrainements et des batailles.

pile-ou-face-choniques-lune-noire

Pile ou Face

Il est plaisant de suivre cette horde de mercenaires sans réelle morale, battre la campagne et surtout battre la chair à coup de tranchoirs sans aucune compassion. Le groupe de Wismerill est riche personnages hauts en couleur. Pile ou face l’elfe des bois est hilarant de par sa cleptomanie et son coté décalé. Le demi-ogre Gorghor Bey, concentré de brutalité, fait preuve d’un grosbillisme sans limites. On s’attache rapidement aux personnages même si pour le moment on ne connait pas grand choses de leurs passés.

ghorghor-bey-chroniques-lune-noire

Ghorghor Bey

Le style est très coloré, que ce soit au niveau des paysages ou des personnages. La large palette de teintes sied parfaitement à ce monde fantasy. Ça fourmille de détails surtout lors des batailles et parfois cela gène la lisibilité de certaines scènes. Par ailleurs au niveau des traits, le dessin est anguleux et brut et on pourra ne pas accrocher tout de suite au style de cette œuvre. Le coup de crayon de l’auteur donne quand même une vrai identité à cette série et gagnera en finesse au fil des tomes, on voit clairement qu’il se cherchait encore par rapport au visuel de Wismerhill qui va être nettement amélioré par la suite.

BD - 15 sur 20Ce premier ouvrage est un bon premier contact avec cette série culte. On pourra déplorer le fait que le rythme soit lent et que l’introduction soit un peu poussive mais c’est nécessaire pour poser les bases des conflits politiques et militaires. Vous allez sans mal vous attachez rapidement à Wismerill et à ses compagnons. Si ce départ aurait pu être meilleur, ne vous y trompez pas, la suite est épique et monte en puissance au fil des tomes. Ne passez pas a coté de cet univers incontournable de la BD Fantasy.